Une performance à l’export très mitigée pour la Côte d’Ivoire

Les statistiques portuaires des principaux produits exportés par la Côte d’Ivoire révèlent des performances mitigées selon les filières.

D’octobre à fin mai, les exportations de fèves de cacao ont baissé de 5,4% par rapport à la même période la campagne précédente, pour totaliser 1 275 472 tonnes (t). A noter que les douanes ont fortement révisé leurs statistiques précédentes. Ainsi, en avril, la Côte d’Ivoire aurait en définitive exporté 69 872 t de fèves contre les 23 286 t annoncés précédemment.

Les expéditions de produits du cacao, toujours d’octobre à mai, n’auraient en définitive progressé que de 0,4%, pour totaliser 315 938 t, l’essentiel étant du beurre de cacao suivi de la poudre et enfin, mais en volume très limité, du chocolat. En mai, 527 t de poudre ont été exportées et 2 111 t en avril contre 1 674 t en mai et 1 461 t en avril 2021. Pour le beurre, les chiffres sont de 643 et 8 090 t en mai et avril contre 4 311 et 5 103 t en mai et avril 2021. Le chocolat est, quant à lui, en belle progression, même si les volumes demeurent limités, à 57 t et 381 t contre rien et 97 t en mai et avril 2021.

Maintenant, de janvier à fin mai, les exportations de coton des ports ivoiriens sont en belle progression, de plus de 4% pour totaliser 164 681 t, ceci comprenant également le coton du Mali et du Burkina Faso. Ici encore, notons la forte révision des chiffres d’avril par rapport aux derniers relevés statistiques des douanes. En définitive, 30 218 t de coton auraient été expédié en avril contre les 6 957 t annoncés précédemment.

Modeste performance du caoutchouc naturel avec des exportations en hausse de 0,2% entre janvier et fin mai, à 474 736 t. Là encore els données statistiques sur avril ont été fortement révisées à la hausse, des 42 808 t précédemment annoncées à 92 899 t.

Les chiffres du café confirment la déroute de cette filière, avec une chute de 31% des volumes expédiés de janvier à mai, à 10 442 t. Là encore, les chiffres d’avril ont été revues à la hausse, à 4 441 t contre 992 t.

Source: Commodafrica

Articles Similaires

La production mondiale de noix de cajou est estimée à plus de 3,7 millions de tonnes (FAO, 2021) en constante progression de 10% en moyenne avec aujourd’hui la Côte d’ivoire comme leader mondial dans la production face au Vietnam leader de la transformation. L’Afrique de l’Ouest concentre près de la moitié de cette production mais avec un taux de transformation de moins de 20% contre les pays d’Asie du Sud-Est notamment l’Inde, le Vietnam et le Cambodge .
La production mondiale de coton est estimée à 25 millions de tonnes pendant la campagne 2021- 2022 dont 74% réalisée par cinq (5) pays dont la Chine, l’Inde, les USA, le Brésil et le Pakistan. Cependant la filière du Coton a été impactée par la pandémie covid-19 et par des tensions géopolitiques.
Rapport économique 2021 Côte d’Ivoire Alors que la première décennie du 21e siècle avait été marquée par la violence et la division du pays, la Côte d’Ivoire a connu un succès économique majeur, porté notamment par les cours élevés du cacao et d’importants projets d’investissements, depuis la sortie de la crise en 2012. L’économie de la Côte d’Ivoire repose encore très fortement sur l’agriculture qui fait vivre des millions de producteurs de même que leur famille.